L’air intérieur est généralement bien plus pollué que l’air extérieur. Les matériaux avec lesquels sont construits les bâtiments ou encore la réalisation de travaux peuvent être en cause, de même que nos habitudes de vie à l’intérieur, y compris sur notre lieu de travail.

 

Pour éliminer petit à petit ces sources de pollution intérieure, il convient de les identifier, et donc de régulièrement effectuer la mesure de la qualité d’air intérieur. Quelles solutions mettre en place pour mesurer la qualité de l’air intérieur ?

 

 

Faire appel à un expert en qualité de l’air intérieur

 

S’il est possible de réaliser un test de la qualité de l’air intérieur de votre bâtiment par vous-même à partir de kits destinés aux particuliers, il est néanmoins recommandé de faire appel à un professionnel, qui vous fournira des conseils adaptés à la situation de votre environnement intérieur.

 

Il existe différentes sociétés dont l’expertise principale est d’analyser la qualité d’air intérieur des établissements professionnels. Grâce à un matériel spécifique, elles réalisent des prélèvements dans vos locaux et vous fournissent un résultat fiable. Différents appareils sont utilisés suivant le type de polluants que l’on cherche à identifier (formaldéhydes , particules fines etc…)

 

Cette prestation de mesure de la pollution intérieurequal est appellée diagnostic QAI (Qualité Air Intérieur). Elle consiste à obtenir la mesure de la concentration de pollution intérieure d’un lieu clos. Elle a pour but d’identifier les polluants présents dans le logement ainsi que leurs sources. Un bilan concernant leur impact sur la santé peut aussi vous être livré.

 

Des capteurs sont alors placés dans vos pièces durant environ une semaine afin de mesurer la qualité d’air ambiant. A l’issue de la prestation, vous recevez des conseils personnalisés pour dépolluer au maximum vos environnements intérieurs.

 

D’ici le 1er janvier 2023, tous les établissements accueillant du public devront se soumettre à l’obligation de réaliser un diagnostic qualité d’air intérieur. Encadrée par la loi ENE ( Engagement National pour l’Environnement), cette obligation concerne déjà les écoles élémentaires depuis 2018 et les centres de loisirs et établissements d’enseignement secondaire depuis 2020. En ce qui concerne les logements particuliers, le cadre légal devrait se préciser dans les prochaines années.

 
mesurer la qualité de l'air intérieur
 
 

 

Vous équiper d’une solution connectée mesurant la qualité d’air intérieur

 

Les objets connectés font de plus en plus partie intégrante du fonctionnement des bâtiments. Ils permettent d’autonomiser la mesure de la qualité d’air et d’aider les propriétaires à réaliser des économies d’énergie, et donc à améliorer leur performance énergétique.

 

Pour améliorer qualité d’air intérieur, les objets connectés peuvent être d’une grande aide. Bien entendu, ils ne se substituent pas à un système efficace de ventilation, ou à une bonne climatisation. Ils ne permettent pas non plus d’effacer l’impact de certaines mauvaises habitudes de la part des occupants des bâtiments, mais peuvent véritablement les aider à conserver un bon niveau de qualité d’air intérieur tout en leur faisant gagner du temps.

 

Les objets connectés sont capables de détecter les polluants nocifs pour la santé. Des capteurs sont placés à des endroits stratégiques du local ou bâtiment professionnel pour mesurer la quantité de polluants présents dans le logement. Les données sur chaque type de polluant sont ensuite synthétisées en un seul bilan, qui vous indique un taux d’anormalité, ou bien que la qualité d’air de votre intérieur est bonne.

 

La plupart des ces technologies sont dôtées d’une interface pour le client, lui permettant d’avoir accès aux données quotidiennes relatives au diagnostic la qualité de l’air intérieur de partout, depuis son smartphone. Selon le besoin, elles peuvent se concentrer sur un seul type de polluant (par exemple, les cov : composés organiques volatils, ou la pollution aux particules). Elles permettent de mettre en place une solution de lutte contre la pollution intérieure et d’améliorer qualité d’air sans travaux.