L’énergie consommée par les bâtiments, pour fonctionner ou pour l’usage des résidents, est de différentes sources : électricité, gaz ou encore eau chaude. Dans une démarche de transition énergétique, l’enjeu principal est de réduire sa consommation énergétique. Cela passe nécessairement par une juste mesure de la consommation énergétique des bâtiments. Quelle réglementation encadre la consommation énergétique des bâtiments en France ? Comment mesurer la consommation d’énergie d’un bâtiment ?

 

 

Le cadre légal de la consommation des bâtiments

 

On estime que la consommation énergétique des bâtiments (bureaux, maisons individuelles et immeubles) représente 45 % de de l’énergie totale consommée (Ministère de l’Environnement – 2017).

 

Malgré une amélioration constatée de l’efficacité énergétique dans le secteur de l’industrie sur cette même année 2017,  les efforts à réaliser restent importants. L’Etat a pour cela mis en oeuvre un cadre légal qui vise à encourager la réduction des consommations énergétiques des entreprises.

 

Il est composé de deux lois qui déterminent le palier à atteindre pour évaluer si la consommation énergétique des bâtiments est en accord ou non avec une logique de transition énergétique : l’article 17 de la loi de transition énergétique et la loi elan.

 

L’article 17 de la loi de la transition énergétique est l’un des piliers de la règlementation qui entoure la performance énergétique des constructions. C’est la première législation de cette envergure à inscrire l’obligation de rénovation des bâtiments, à partir de 2020 et jusqu’à 2050.  Durant cette période de 30 ans, il est prévu que le niveau attendu de baisse de la consommation énergétique des bâtiments soit réévalué.

 

Votée en 2018, la loi Elan encadre la baisse de la consommation énergétique du secteur tertiaire. Celle-ci doit être de 40 % en 2030, en comparaison avec l’année 2010. La baisse de la consommation énergétique des bâtiments devra atteindre 60 % en 2050, toujours en considérant les dépenses énergétiques de l’année 2010 comme valeur de référence.

 
consommation énergétique des bâtiments
 
 

 

Comment mesurer la consommation énergétique d’un bâtiment ? 

 

La mesure de la consommation énergétique est la première étape de toute démarche de réduction ou de limitation des consommations. La première mesure que vous allez réaliser est celle qui servira de valeur de référence, pour mettre en place un plan d’économie d’énergie réalisable sur les prochaines années.

 

Cette première étape prend généralement la forme d’une étude nommée audit énergétique, obligatoire pour les entreprises de plus de 250 salariés ou dont le chiffre d’affaires dépasse les 50 millions d’euros.

 

 

Réaliser un audit énergétique

 

L’audit énergétique peut être réalisé dans deux cas distincts. Dans le premier cas, vous êtes soumis à une obligation de réaliser un audit énergétique certifié. Dans le second, vous n’êtes concerné par aucune obligation mais souhaitez réaliser un bilan de vos consommations, ce qui est par ailleurs conseillé.

 

L’audit énergétique certifié peut être le point de démarrage d’une démarche SME (Système de Management Energétique), ou bien être mis en oeuvre pour répondre à l’obligation dont font l’objet les grandes entreprises. Dans ce cas, il devra être renouvelé tous les 4 ans. Une seule exception à la règle : les entreprises disposant d’une certification ISO 50001 sont exemptées du renouvellement de l’audit.

 

Il s’agit alors de réaliser un audit énergétique dit décisionnel. Dans ce cas de figure, un professionnel est chargé de prendre les mesures thermiques de votre bâtiment et de récolter toutes les informations nécessaires à la constitution d’un plan d’optimisation énergétique adapté à vos objectifs

 

De plus en plus, l’audit énergétique traditionnel peut être remplacé par des solutions locales ou à distance, telles que l’installation de capteurs connectés dans le logement. Vous pouvez alors consulter les résultats de l’audit directement en ligne, via une application dédiée.

 

L’audit énergétique réalisé à distance est particulièrement adapté aux entreprises non obligées. Votre prestataire peut alors dresser un état des lieux de votre performance énergétique à partir de données clés sur votre consommation professionnelle et votre usage de l’énergie. Vous disposez alors d’un ensemble de préconisations que vous aurez libre choix de transformer en actions, en opérant par exemple une transition vers les énergies renouvelables.

 

 

Suivre la consommation énergétique de vos bâtiments en temps réel

 

L’audit étant une première étape permettant de définir une valeur de référence, il est essentiel de poursuivre la mesure de la consommation en énergie des bâtiments sur le long cours. Les capteurs connectés (IoT), de plus en plus précis, permettent de suivre la consommation des bâtiments en continu. Cela a plusieurs avantages :

 

Tout d’abord, vous pouvez repérer rapidement les fuites d’énergie et les consommations anormalement élevées, afin de réagir dans le temps. Ensuite, avoir une vision sur quelques semaines voire quelques mois de vos principaux postes de dépense énergétique vous aidera à y voir plus clair et à mettre en oeuvre les actions nécessaires pour réduire votre prochaine facture.

 

Comment avoir accès à ces données ? Tout simplement, via une plateforme, accessible depuis votre smartphone. Vous avez alors un aperçu de votre consommation en temps réel. Un bon point de départ pour envisager un plan d’optimisation énergétique sans travaux.