La performance énergétique correspond à la quantité d’énergie consommée chaque année pour faire fonctionner un bâtiment. Elle est calculée à partir des caractéristiques principales du bâti tels que son système de chauffage, d’eau chaude ou encore ses équipements énergétiques annexes.

 

La performance énergétique est un critère extrêmement pertinent pour optimiser l’efficacité énergétique du bâtiment. Elle est schématisée via le diagnostic de performance énergétique, le DPE. Ce dernier évalue sa consommation d’énergie et son niveau d’émissions de gaz à effet de serre.

 

Un diagnostic encadré par la réglementation européenne

 

S’il vous est possible de réaliser un audit énergétique de vos bâtiments auprès d’un professionnel, cela ne signifie pas qu’il s’agit nécessairement d’un diagnostic de performance énergétique. En effet, la réalisation d’un DPE est réglementée par l’Union Européenne.

 

Le diagnostic de performance énergétique doit se concentrer sur une description exhaustive du bâtiment. Il indique sa surface, son orientation, la nature des murs et fenêtres, et livre des informations sur les matériaux utilisés. Il s’intéresse aussi aux équipements, en particulier en ce qui concerne les ventilations et le chauffage, ainsi que le système de production d’eau chaude sanitaire.

 

Suivant le cadre de la demande, le diagnostic de performance énergétique indique la quantité d’énergie réellement consommée à partir des factures du preneur ou du propriétaire, ou bien la quantité estimée d’énergie dépensée en se basant sur un usage standard du bâtiment.

 

La performance énergétique étant liée de près à une notion de performance environnementale, son calcul s’intéresse à l’impact de l’habitation sur l’environnement. C’est la raison pour laquelle les émissions de gaz à effet de serre sont prises en compte en priorité dans le calcul de la performance énergétique des bâtiments.

 
performance énergétique
 
 

 

Les indicateurs de la performance énergétique

 

Certains indicateurs sont prioritaires dans les calculs visant à estimer les performances des bâtiments. Pour calculer la consommation énergétique réelle d’un bâtiment, le diagnostiqueur prend en compte des caractéristiques thermiques, dont la température moyenne de chauffage. Il est évident que cela dépend des usages du logement, en particulier de la quantité d’énergie dépensée par les usagers, et que l’optimisation de l’efficacité énergétique passe nécessairement par des économies d’énergie.

 

Le calcul de la performance énergétique permet donc de comparer le plus objectivement possible la qualité énergétique d’un parc immobilier, par exemple. Le diagnostic a aussi pour rôle de formuler des conseils à l’égard de l’acquéreur ou du propriétaire. Ces recommandations doivent l’aider à suivre un bon usage du logement ainsi que de ses équipements pour améliorer sa performance énergétique.

 

Ces conseils peuvent mener à un ensemble de recommandations de travaux, généralement de rénovation ou d’optimisation de l’isolation. Ces travaux ne sont en aucun cas obligatoires. Il est même tout à fait possible d’envisager d’accroître la performance énergétique d’un bâtiment sans réaliser de travaux.

 

 

Choisir un diagnostiqueur pour évaluer votre performance énergétique

 

Le DPE a été rendu obligatoire dans les cas suivants : constructions de bâtiments neufs, vente d’un logement ou bâtiment tertiaire, et location d’un logement. Les 3 cas imposent des modes de calcul différents. De même, les annonces immobilières doivent intégrer l’affichage de la performance énergétique.

 

Comment établir un diagnostic de performance énergétique ? Tout d’abord, l’évaluation doit être menée par un professionnel dont les compétences répondent à la nouvelle directive européenne encadrant le DPE. Vous pouvez contacter un diagnostiqueur par le biais d’un intermédiaire immobilier ou d’un notaire.

 

Le diagnostiqueur est tenu de souscrire une assurance qui couvrirait sa responsabilité en conséquence de ses interventions. Il doit également être indépendant et impartial vis à vis du commanditaire du DPE, mais aussi des entreprises intervenant éventuellement sur l’habitation pour y réaliser des travaux.