Mettre en place une stratégie RSE

La mise en place d’une politique RSE est une démarche structurée qui nécessite de respecter certaines étapes clés, fondements de sa réussite. C’est par le suivi de ces étapes fondamentales que l’entreprise atteindra des résultats concrets, reflet de l’adhésion de l’ensemble des parties prenantes au projet, et qu’elle pourra pérenniser sa démarche sociétale et environnementale sur le long-terme.

 

Les 5 étapes clés pour mettre en place une stratégie RSE :

 

  1. Désigner un porteur du projet RSE :

Le projet de Responsabilité Sociale d’une Entreprise va nécessiter, dès son démarrage et sur la durée, l’intervention de plusieurs parties, en interne avec les salariés, comme en externe avec les clients, les fournisseurs.

Il est donc crucial de désigner un porteur de ce projet RSE, qui va accompagner le changement en interne et sensibiliser les comportements hors de l’entreprise.

Souvent en lien avec la communication, le marketing ou les RH, cette femme ou cet homme clé sera le garant de la mise en place des objectifs sociaux et environnementaux et garant de la mise en place des actions correctives pour y parvenir.

 

  1. Réaliser un audit de positionnement et un bilan énergétique :

La démarche RSE commence par un audit de positionnement. Comment se situe l’entreprise vis à vis de ses concurrents en termes de respect de l’environnement ? Quelles actions RSE ont été entreprises par les autres acteurs du secteur ? Les salariés sont-ils sensibles à la transition énergétique ? Autant de questions autour des valeurs environnementales auxquelles le Responsable RSE doit pouvoir répondre pour adapter les objectifs à sa propre structure et à sa culture d’entreprise.

Ensuite, un audit énergétique doit être réalisé : tout d’abord il convient d’effectuer un bilan carbone puis de réaliser une analyse précise de l’environnement de travail.

Les équipes d’Oze Energies vous permettent de dresser un état clair sur votre empreinte carbone, vos consommations énergétiques et la qualité de vie au travail de vos collaborateurs à travers des indicateurs factuels :

  • Vos dépenses thermiques et d’électricité
  • La qualité de la qualité de l’air dans vos locaux
  • La performance de vos systèmes d’éclairage

 

  1. Définir un plan d’actions clair et réalisable :

Grâce aux résultats de l’audit préalablement fourni par Oze Energies, le porteur de projet RSE pourra établir un plan d’actions à court terme basé sur des faits, impactant 3 piliers de la RSE :

  • Social : comment améliorer la qualité de vie au travail des salariés en améliorant la qualité de l’air ?
  • Environnemental : comment impacter positivement l’impact environnemental par l’optimisation des systèmes internes (thermique, éclairage) ?
  • Économique : comment réaliser des économies sur mes factures énergétiques et des gains de productivité ?

Ces actions correctives à court terme seront complétées par des objectifs RSE à plus long terme, par le choix d’indicateurs de succès, qualitatifs et quantitatifs, et par des actions concrètes à déployer. La hiérarchisation des actions à mettre en place doivent être guidées par leur faisabilité, par l’importance de leur impact et par la rentabilité qu’elles produisent pour l’entreprise. Ce plan d’actions sera le guide de référence pour l’ensemble des parties prenantes, pendant toute la durée du déploiement de la démarche RSE et sera intégré à chaque édition du rapport RSE.

 

  1. Faire participer les parties prenantes internes à l’entreprise :

Autre point central de réussite d’un projet RSE : la mobilisation des salariés autour de ce projet commun.
Cette démarche prendra tout son sens si elle est portée par l’ensemble de ceux qui font l’entreprise et qui peuvent agir au quotidien par leurs comportements énergétiques (utilisation de l’éclairage, recyclage, sobriété dans la consommation de l’eau…), comme par le choix des partenaires économiques (entreprises tierces qui respectent l’environnement, qui compensent leurs émissions carbone…).

Nombre d’études montrent que les collaborateurs sont désormais prêts à adhérer aux causes qui ont pour objet la préservation de l’environnement et qu’une politique RSE mise en place au sein de leur entreprise a un impact positif sur leur productivité et leur implication au travail.

Cet engagement au quotidien des salariés nécessite une communication claire et une certaine forme de pédagogie qui sera portée par le responsable RSE, mais également par les managers qui traduiront les objectifs RSE en actions concrètes auprès de leurs équipes.

 

  1. Communiquer sur les actions RSE :

L’image de l’entreprise sera impactée positivement par la mise en place de cette politique de Responsabilité Sociale et Environnementale. C’est l’occasion de communiquer auprès de l’ensemble des partenaires de l’entreprise – clients comme fournisseurs, partenaires sociaux, media spécialisés – à travers des prises de paroles sur la réalisation des actions menées, sur l’atteinte des objectifs fixés, sur les changements structurels apportés.

Rendre ces engagements visibles passe également par la rédaction d’un rapport RSE annuel, dans lequel seront intégrés le suivi des objectifs, des actions correctives et des projets futurs en lien avec les 3 piliers de la démarche RSE. Oze Energies vous permet d’intégrer directement les éléments d’amélioration de vos consommations énergétiques au sein de votre rapport RSE.

Actualités complémentaires

Contactez un de nos ingénieurs conseil

Découvrez notre solution Optimzen, vous permettant de répondre à vos besoins en matière d’optimisation énergétique, confort et qualité de l’air intérieur de votre immeuble de bureaux ou logement.

Découvrez notre solution

Basée sur des capteurs communicants et de l’intelligence artificielle, Optimzen Gold permet de réaliser sans travaux des économies sur les consommations énergétiques hors occupation et d’améliorer le confort et la qualité de l’air intérieur…